Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 23:12

Le sujet de l’euthanasie ne sera jamais clos tant qu’une loi permettant de placer le citoyen au cœur d’un sujet majeur concernant sa propre fin de vie ne sera enfin présentée et acceptée par tous.

Pourquoi le politique décide seul ? Le citoyen a aussi son mot à dire, le choix de la solution de la fin de vie appartient à celui qui va partir et à lui seul.

Chaque individu doit avoir le choix en fonction de son état de souffrance et de déchéance dans les derniers instants de vie ; soins palliatifs ou une aide à quitter ce monde dignement, chacun doit pouvoir décider de sa propre mort lorsque la fin est proche.

La loi Léonetti ne règle qu’une partie du problème des fins de vie ; celle de mettre à l’abri les médecins par le truchement du « double effet d’un traitement » à savoir soulager et souvent faire partir le patient sous couvert de la loi désormais, ce qui peut dans certains cas être une forme d’euthanasie hypocrite car dans ce contexte l’information n’est pas toujours donnée aux proches.

Il y a tant de possibilités pour faire partir un patient sans que le corps médical ne soit inquiété et cela commence par la simple injection de Morphine et si cela ne suffit pas on y ajoute de l’Hypnovel et pourquoi pas un troisième ingrédient type Rivotril et cela en toute discrétion (enfin presque, le dossier médical laisse quelques écrits) Nul besoin de curare ou autres substances…

Combien de nos concitoyens n’ont pas compris la fin de vie d’un parent, d’un proche ? A lire sur ce point la fin de l’article « Oncologie pédiatrique, la dure vérité » 

Le médecin du Centre Hospitalier de Bayonne au cœur d’une polémique  depuis quelques jours a peut-être fait le bon choix pour les patients concernés (états désespérés, souffrances inhumaines) en espérant toutefois qu’une information précise ait été donnée aux proches, il faut en savoir un peu plus avant de se prononcer et de choisir tel ou tel camps.

Il ne faut pas se méprendre il y a des équipes de soignants formidables dans les services de soins palliatifs et qui font un travail extraordinaire pour accompagner dignement, avec les proches, le patient en fin de vie (qu’il me soit permis ici de remercier les infirmières et médecins de l’Institut Sainte Catherine en Avignon, oui merci à eux pour l’humanité dont ils font preuve dans l’accompagnement de ma mère âgée de 83 ans…)

Et puis il y a ceux qui n’ont pas cette humanité et qui trahissent des parents, une famille, en pratiquant une euthanasie, sans vous informer, sans vous accompagner. Ces professionnels qui n’acceptent pas l’échec et qui se cachent derrière « la seringue du double effet » pour en finir plus vite  et cela est destructeur lorsqu’il s’agit du départ d’un Enfant de son Enfant (ils se reconnaitront par ces mots à l’Institut Curie de Paris)

La dure réalité de la vie m’a fait connaitre les deux faces d’un monde médical, c’est pour cela que je souhaiterais un véritable débat avec nos politiques et les citoyens ayant vécus des expériences dans des fins de vie, débattre sur des vécus. Un débat qui ne peut-être réservé aux seuls politiques, philosophes et religieux, nous sommes tous concernés…

Philippe le papa de Jérôme un Ange désormais

Partager cet article

Repost 0
Published by La voix des usagers de la santé
commenter cet article

commentaires

Anonyme 29/12/2015 10:51

Tout est dit

Paul 11/12/2014 10:12

Continuez votre combat il est légitime
Paul

TFE GDR 31/10/2014 12:56

Bonjour,
Nous sommes un groupe d'étudiantes infirmières de 3e année. Nous réalisons notre mémoire sur le thème du partenariat dans la relation infirmier-patient concernant la sécurité médicamenteuse. Nous aimerions prendre contact avec des personnes ayant été impliquées dans des situations relevant de ce thème. Nous remercions par avance les personnes qui voudront bien nous contacter, bonne journée.

Maryse 12/05/2014 17:00

Vous avez raison nous sommes des cobayes dans bien des cas et lorsque c'est l'échec ils pratiquent l'euthanasie dans le dos des familles. Honte à eux

Courage et persévérance

La voix des usagers de la santé 05/07/2014 10:57


Merci de votre passage et pour message


Marie 25/07/2013 10:13

Difficile sujet, qui demande de la part des médecins une totale transparence et dans votre cas ils en ont manqué c'est évident et mérite une sanction

Courage à vous (rien n'est pire que la perte d'un enfant)

La voix des usagers de la santé 20/09/2014 15:17


Merci pour le message que vous avez déposé sur ma messagerie. Merci de penser à notre Ange mais aussi à tous ces Enfants qui nous quittent....... Bien à vous Philippe


Pr�Ntation

  • : La voix des usagers de la santé
  • : La voix des usagers de la santé
  • Contact

Association Jennyfer


http://www.association-jennyfer.fr

Des bénévoles aux services des Enfants atteints de cancer,  pour leur apporter du réconfort mais aussi pour défendre leurs droits.

Rien n’est plus beau qu’un sourire d’Enfant. Ensemble pour tous les Enfants vulnérables.

 

 

Pour Noelanie

http://www.violencescolaire.fr/ en mémoire de Noelanie petite victime d'un laxisme incompréhensible

Un combat pour Paul

A consulter le site: http://www.pourtoimoncoeur.fr
Le combat admirable de la maman de Paul

Le site du CNVP84

Le Collectif National des Victimes de la Psychiatrie: un combat de parents, de proches pour que leurs êtres chers soient humainement considèrés.

http://www.cnvp84.fr

Contact

Adresse messagerie: santeusagers@gmail.com