Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
  • LA SOUFFRANCE D’UNE MAMAN

Je dédis ce témoignage à mon fils chéri, venu au monde, il y a 35 ans et que le destin n’a pas épargné.

Reconnu infirme lourd d’origine « obstétricale – forceps » par la DRASS de ma région. Résident permanent, depuis dix ans, dans un foyer d’accueil médicalisé, tu es depuis peu victime d’une maladie sanguine acquise (cas rarissime), liée à un surdosage médicamenteux administré dans cet établissement et dont les effets secondaires ont été dévastateurs (iatrogénie médicamenteuse).

Dans le même temps, les responsables de ce foyer décidaient de te fermer leurs portes prétextant des problèmes de comportement qu’ils ne parvenaient plus à gérer.
Décision révélatrice d’une situation plus que dérangeante ! En 2003, alors inquiète de ton état de santé, j’avais alerté, les services de la DASS, un employé dont je tairais le nom, mais il se reconnaîtra, m’avait alors répondu « si j’ai un conseil à vous donner, retirez vite votre enfant de ce foyer, il se passe des choses graves. » J’aurais du suivre son conseil, tu ne serais pas dans cet état là aujourd’hui.

Toi qui es amour incarné, qui ne juge personne, qui aime tout le monde sans discrimination, toi qui supportes l’insupportable, toi qui as subi tant de brimades.
Toi qui es ballotté de cliniques en hôpitaux, et qui attends qu’une place se libère dans un Foyer d’Accueil Spécialisée.
Toi qui aujourd’hui n’a plus envie de lutter malgré la force de notre amour, de mon soutien et qui a prononcé cette phrase : « maman je t’en supplie fais quelque chose, je n’en peux plus, ce n’est pas une vie pour moi…. » Malgré le peu de force qu’il me reste je t’ai promis de me battre pour qu'enfin la vérité éclate au grand jour, qu’enfin ta souffrance morale et physique soit entendue et reconnue.

Je t’ai promis des jours meilleurs, tu m’as souri et tu m’as dit : « je t’aime maman, j’ai confiance en toi » ; à ce moment précis, j’ai cru apercevoir dans ton regard une lueur d’espoir.
Cette lueur me nourrit et me donne le courage de continuer à t’accompagner sur ton chemin de croix. Merci à notre fille adorée qui dans l’ombre nous aide à supporter cette épreuve.

Merci à ma famille et mes amis proches sans qui mon S.O.S n’aurait pas vu le jour. Merci à certains médecins et soignants qui malgré tout, compatissent et tentent de nous accompagner dans cette tragédie, ils se reconnaîtront. J’ai une pensée émue pour toutes les mamans qui un jour de grand désespoir ont endormi à tout jamais pour un monde meilleur leur enfant chéri, handicapé de la vie.
Elles ont été abandonnées et jugées par notre société. J’ai également une pensée pour ces mamans qui traversent comme moi les mêmes épreuves, les mêmes préoccupations, anéanties, désespérées par le laxisme de l’état et de certaines de ses administrations qui laissent perdurer une situation connue de longue date et cela en toute bonne conscience, préférant sélectionner et subventionner des structures pour certaines catégories de handicaps au détriment des autres, et bien sûr nos enfants qui par défaut de centres adaptés se retrouvent enfermés dans des hôpitaux psychiatriques où ils finissent leur vie sans que notre société ne se préoccupe de leur sort.

Je demande aux médias de nous aider à sortir de cet enfer ; je sais que le handicap dérange mais de grâce oubliez les a priori et dîtes vous bien que notre épreuve peut devenir la vôtre du jour au lendemain.
Nous avons besoin de vous pour sortir de l’ombre, pour faire bouger ces consciences endormies, pour dire stop à l’hypocrisie, stop à ces gens bien pensant qui décident derrière leur bureau du sort de nos enfants lourdement handicapés.

De grâce respectez la souffrance et le devenir de nos enfants : Donnez leur les moyens de finir leur court séjour sur notre terre dans des structures dignes de leur souffrance où amour et accompagnement ne soient pas que des mots mais une réalité au quotidien.
Que le reste de leur existence soit en harmonie avec humanité, c’est tout ce que nous souhaitons pour nos anges qui ont trop souffert.

 

Entendez la souffrance d'une maman
Entendez la souffrance de mon enfant.
Entendez la souffrance de toute une famille

 

Entendez la souffrance de tant de mamans
Entendez la souffrance de tant d’enfants
Entendez la souffrance de tant de familles

 

Ne nous abandonnez pas

Ne l’abandonnez pas

Ne les abandonnez pas.

Nous ne pouvons rester silencieux face aux destins de ces enfants, de ces adultes que la société rejette, en les mettant en terre avant l'heure, ces êtres qui ont la malchance de porter la trace d'un handicap mental.
Ceux-là même que l'on cache, que l'on cloître dans des ghettos, que certains nomment hôpitaux et que l'on spécialise en rajoutant des barreaux.



Chantal la maman de Stéphane

Partager cette page

Repost 0
Published by

Pr�Ntation

  • : La voix des usagers de la santé
  • : La voix des usagers de la santé
  • Contact

Association Jennyfer


http://www.association-jennyfer.fr

Des bénévoles aux services des Enfants atteints de cancer,  pour leur apporter du réconfort mais aussi pour défendre leurs droits.

Rien n’est plus beau qu’un sourire d’Enfant. Ensemble pour tous les Enfants vulnérables.

 

 

Pour Noelanie

http://www.violencescolaire.fr/ en mémoire de Noelanie petite victime d'un laxisme incompréhensible

Un combat pour Paul

A consulter le site: http://www.pourtoimoncoeur.fr
Le combat admirable de la maman de Paul

Le site du CNVP84

Le Collectif National des Victimes de la Psychiatrie: un combat de parents, de proches pour que leurs êtres chers soient humainement considèrés.

http://www.cnvp84.fr

Contact

Adresse messagerie: santeusagers@gmail.com