Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
  • NON à des soins au rabais pour nos enfants et adultes handicapés d'origine obstétricale qui n'ont pas choisi leur destin mais qui leur a été imposé par le corps médical.
  • Pour eux aussi nous voulons le meilleur.
  • OUI en finir avec la discrimination concernant le handicap quel qu'il soit.
  • NON à la selection, comme au temps de la dernière guerre mondiale où les plus fragiles finissent leur vie dans des hôpitaux psychiatriques. 
  • OUI au respect, à l'égalité des droits de l'homme concernant la maladie mentale, à plus de moyens financiers et davantage de personnels qualifiés dans ce domaine ( prenez exemple sur la Belgique ).
  • OUI aux priorités budgétaires afin de privilégier la construction de structures médicalisées gérées par l'état.
  • NON à la polymédication ( iatrogénie médicamenteuse ) qui empoisonne le sang de nos enfants et qui provoque des effets secondaires dévastateurs, nos enfants ne sont pas des cobayes.
  • NON à l'argent public gaspillé. Les priorités de nos décideurs ( l'état ) et certaines de nos administrations ne sont pas équitables.
  • OUI aujourd'hui, certaines associations se mobilisent afin de trouver des solutions susceptibles d'améliorer les conditions de vie des exclus de la société, mais dans le même temps, nos enfants handicapés subissent toujours, jour après jour, leur triste sort sans faire de bruit. Leurs Parents désespérés n'ont plus la force de se battre, ils survivent!
  • OUI quelle belle leçon d'humanisme et de solidarité pour certains et de non assistance à personne en souffrance pour nos enfants! Nous sommes au 21ème siècle, en France, un pays où l'on prêche haut et fort, la Liberté, l'Egalité et la Fraternité.
  • OUI ensemble changeons notre regard sur les personnes handicapés, tout peut basculer du jour au lendemain, personne n'est à l'abri, nous sommes tous concernés. Faisons évoluer les mentalités, soyons solidaires.
  • AIDEZ-LES, AIDEZ-NOUS

    Méditons tous ensemble sur ces quelques lignes:

    Que dire de ces enfants, de ces adultes que la société rejette, en les mettant en terre avant l'heure, ces êtres qui ont la malchance de porter la trace d'un handicap mental.

     

    Ceux-là même que l'on cache, que l'on cloître dans des ghettos, que certains nomment hôpitaux et que l'on spécialise en rajoutant des barreaux.

     

    Dans ces lieux tristes et honteux, où le personnel peu nombreux fait quelque fois du mieux qu'il peut, sans pouvoir prendre le temps de s'occuper d'eux.

     

    Ils sont livrés à eux même, alors qu'ils n'ont plus la possibilité d'être eux-même, tant les médicaments dont ils sont gavés, les rendent inertes à toute mobilité, ce sont des âmes en cage qui n'ont d'autre destin que d'attendre la fin.

     

    Ces êtres qui ne demandent rien d'autre qu'un peu plus d'humanité de la part de son prochain, ils sont des êtres à part entière et non entièrement à part.

 

 

Une Réflexion toute personnelle sur ce que certains appellent la "fatalité" :

 

« Les hommes naissent égaux, dès le lendemain ils ne le sont plus ", cette phrase de Jules Renard à tout son sens et cela depuis la nuit des temps.

A cette malheureuse constatation trop de nos semblables font cette remarque ; « Cela a toujours été comme ça, la vie est injuste il faut s'y faire ».

 

Personnellement je ne peux adhérer à cette dernière affirmation que beaucoup d’êtres humains évoquent afin de pouvoir se regarder sans se trouver laid dans le miroir de la justification.

 

Pourquoi toujours vouloir subir toute chose et s’en satisfaire, pointer du doigt la seule "fatalité" cela est trop facile, indigne de l'intelligence de la race humaine.

 

Car tout n’est pas forcement établit, la chose est bien plus complexe, prenons un peu de recul et faisons une analyse plus poussée que d’admettre simplement les belles phrases que tant de bons penseurs nous distillent jusqu’à polluer la lie de nos cerveaux.

 

Oui soyons plutôt acteurs, que spectateurs, ne restons pas passifs, gardons un tant soit peu la maitrise de nos propres neurones sur ce qui fait notre parcours sur cette terre, nous rejetons trop souvent les mauvaises choses de la vie sur la "fatalité", une façon comme une autre de se déculpabiliser

 

Ainsi personne ne se sent fautif sur les malheurs des autres, alors que dans bien des cas nous portons une grande responsabilité sur certaines inégalités et injustices, par nos comportements, nos silences, nos actions ou plutôt nos inactions.

 

Rien ne sert de se cacher, les vérités nous rattrapent toujours le moment venu, car aucun de nous ne peux dire qu’il est à l’abri, personne n’est à l’abri d’une injustice, d’un méfait, d’un traumatisme provoqué, d’un accident de la vie…

 

Dans bien des cas nos gènes portent cette triste destinée, de ce point de vue là, oui, nous ne sommes pas tous égaux malheureusement.

 

Par contre combien d’inégalités sont l’œuvre de l’homme et de lui seul, par cupidité, par égoïsme, par méchanceté par jalousie et tant d’autres comportements négatifs qui eux ne sont pas inscrits dans les gènes.

 

Si dans certains cas l’homme ne peut agir sur les événements, dans bien des situations il le pourrait et être notamment solidaire de leurs semblables victimes des affres d’une société dont les valeurs se sont inversées et dont l’être humain n’est plus le centre d’intérêt.

 

Aujourd’hui tout est dicté par un monde de paillette, un monde dont le commun des mortels est exclus mais qu’il vénère tant, ce monde qui dirige nos pensées, nos actes, nos désirs.

 

Combien d’anonymes mènent seuls des combats pour la dignité et le respect de tout être humain sur cette terre, de leurs expériences douloureuses ils en font de nobles luttes pour que d’autres ne soient eux aussi victimes.

 

A ces combats de tous les jours ils reçoivent trop souvent ces mots qui font mal « pas concerné », mais faut-il attendre d’être concerné pour prendre la mesure de faits qui ne devraient exister ?

 

Pourquoi vouloir attendre qu’un jour cette "fatalité" leur tombe dessus ? Personne ne peut vivre le dos courbé et se dire ; cela ne tombera jamais sur moi mais sur l’autre, je ne serais jamais concerné par une telle injustice, jusqu’au jour où cette "fatalité" frappe sournoisement et ce jour là la culpabilité de n’avoir rien fait est insupportable.

 

Nous ne maitrisons pas tout, mais nous avons certaines cartes en mains faut-il vouloir les utiliser.

 

Voilà pourquoi il faut respecter et apporter son soutien à toutes les nobles causes que tant d’anonymes portent sur leurs épaules, être solidaire pour que certaines "fatalités" ne puissent se répéter.

 

J’ai acquis une certitude ; l’Homme ne nait pas insensible, il le devient pour se protéger, dommage car le sens même de la vie est le "partage", savoir donner et par ricocher recevoir, recevoir tant de belles choses, vivre en communion et non en désunion.

 

La meilleure façon de donner, n’est pas d’ouvrir son portefeuille, mais d’entrouvrir et de faire parler son cœur.

 

L’accomplissement de sa vie se mesure à ce que l’on a fait et ce que l’on n’a pas fait.

 

L’inconscience est un méfait, la conscience un bienfait.

 

Philippe COSTES le papa de Jérôme un Ange désormais

La vie est une succession d’épreuves que nous passons avec plus ou moins de succès sans révision possible

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Pr�Ntation

  • : La voix des usagers de la santé
  • : La voix des usagers de la santé
  • Contact

Association Jennyfer


http://www.association-jennyfer.fr

Des bénévoles aux services des Enfants atteints de cancer,  pour leur apporter du réconfort mais aussi pour défendre leurs droits.

Rien n’est plus beau qu’un sourire d’Enfant. Ensemble pour tous les Enfants vulnérables.

 

 

Pour Noelanie

http://www.violencescolaire.fr/ en mémoire de Noelanie petite victime d'un laxisme incompréhensible

Un combat pour Paul

A consulter le site: http://www.pourtoimoncoeur.fr
Le combat admirable de la maman de Paul

Le site du CNVP84

Le Collectif National des Victimes de la Psychiatrie: un combat de parents, de proches pour que leurs êtres chers soient humainement considèrés.

http://www.cnvp84.fr

Contact

Adresse messagerie: santeusagers@gmail.com