Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 23:12

Le sujet de l’euthanasie ne sera jamais clos tant qu’une loi permettant de placer le citoyen au cœur d’un sujet majeur concernant sa propre fin de vie ne sera enfin présentée et acceptée par tous.

Pourquoi le politique décide seul ? Le citoyen a aussi son mot à dire, le choix de la solution de la fin de vie appartient à celui qui va partir et à lui seul.

Chaque individu doit avoir le choix en fonction de son état de souffrance et de déchéance dans les derniers instants de vie ; soins palliatifs ou une aide à quitter ce monde dignement, chacun doit pouvoir décider de sa propre mort lorsque la fin est proche.

La loi Léonetti ne règle qu’une partie du problème des fins de vie ; celle de mettre à l’abri les médecins par le truchement du « double effet d’un traitement » à savoir soulager et souvent faire partir le patient sous couvert de la loi désormais, ce qui peut dans certains cas être une forme d’euthanasie hypocrite car dans ce contexte l’information n’est pas toujours donnée aux proches.

Il y a tant de possibilités pour faire partir un patient sans que le corps médical ne soit inquiété et cela commence par la simple injection de Morphine et si cela ne suffit pas on y ajoute de l’Hypnovel et pourquoi pas un troisième ingrédient type Rivotril et cela en toute discrétion (enfin presque, le dossier médical laisse quelques écrits) Nul besoin de curare ou autres substances…

Combien de nos concitoyens n’ont pas compris la fin de vie d’un parent, d’un proche ? A lire sur ce point la fin de l’article « Oncologie pédiatrique, la dure vérité » 

Le médecin du Centre Hospitalier de Bayonne au cœur d’une polémique  depuis quelques jours a peut-être fait le bon choix pour les patients concernés (états désespérés, souffrances inhumaines) en espérant toutefois qu’une information précise ait été donnée aux proches, il faut en savoir un peu plus avant de se prononcer et de choisir tel ou tel camps.

Il ne faut pas se méprendre il y a des équipes de soignants formidables dans les services de soins palliatifs et qui font un travail extraordinaire pour accompagner dignement, avec les proches, le patient en fin de vie (qu’il me soit permis ici de remercier les infirmières et médecins de l’Institut Sainte Catherine en Avignon, oui merci à eux pour l’humanité dont ils font preuve dans l’accompagnement de ma mère âgée de 83 ans…)

Et puis il y a ceux qui n’ont pas cette humanité et qui trahissent des parents, une famille, en pratiquant une euthanasie, sans vous informer, sans vous accompagner. Ces professionnels qui n’acceptent pas l’échec et qui se cachent derrière « la seringue du double effet » pour en finir plus vite  et cela est destructeur lorsqu’il s’agit du départ d’un Enfant de son Enfant (ils se reconnaitront par ces mots à l’Institut Curie de Paris)

La dure réalité de la vie m’a fait connaitre les deux faces d’un monde médical, c’est pour cela que je souhaiterais un véritable débat avec nos politiques et les citoyens ayant vécus des expériences dans des fins de vie, débattre sur des vécus. Un débat qui ne peut-être réservé aux seuls politiques, philosophes et religieux, nous sommes tous concernés…

Philippe le papa de Jérôme un Ange désormais

Published by La voix des usagers de la santé
commenter cet article
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 17:32


La vie lorsque tout est rose est une chose magnifique et qui demande à être vécue dans la joie, dans l’amour de tous ceux qui nous entourent, mais malheureusement des incidents majeurs viennent noircir notre existence et nous devons poursuivre notre route qui devient dans certains cas bien chaotique. 

Il est des faits que nous ne pouvons oublier, effacer de nos mémoires tant ils nous ont affaiblis, anéantis, nous avons alors du mal à redémarrer, nous essayons d’avancer de nous frayer un chemin dans ce monde devenu une jungle et nous n’avons qu’un terme pour qualifier notre futur « SURVIVRE ». 

Nous avons alors  besoin d’un soutien, d’une aide qui ne vient pas, dans certains cas une incompréhension s’installe et nous avons des difficultés à retrouver notre place dans cette société qui prône pourtant tant de valeurs. 



Qui n’a pas vécu la perte d’un être cher dans des conditions inacceptables, inexcusables de la part de nos institutions de santé ? 

Qui n’a pas fait l’objet d’erreurs non reconnues, de comportements inadmissibles de la part de certains médecins ? 



Combien de patients, de proches se lancent dans des combats juridiques contre ce monde opaque où la solidarité et le soutien sont sans faille, où l’on vous fait comprendre que votre combat est perdu d’avance.Les associations sont souvent impuissantes.

Seul dans ce combat vous ne représentez rien.

Vous n’avez aux yeux de nos institutions aucune reconnaissance, dans certaines situations vous avez même un sentiment de mépris, notre belle démocratie ne cesse de rappeler que notre société est basée sur des principes que sont : « Liberté, Egalité, Fraternité », mais à qui donc s’adresse ces valeurs ?

Et bien, sur ce site chacun de nous a l’occasion de s’exprimer, de raconter son vécu, de crier sa colère et faire en sorte par des actions de communication, autour de tous ces témoignages, que nous allons nous battre afin que ceux qui sont à l’origine de notre souffrance n’oublient leurs actes.

La liberté d’expression est un droit fondamental et c’est un droit que nous devons utiliser, pour nous, afin d’avancer mais également pour les autres, ceux qui sont partis dans l’indifférence, le déni, et ceux qui gardent des séquelles physiques et (ou) psychologiques à vie.

Ce Combat afin que l’Etre Humain survivant soit entendu.

Published by La voix des usagers de la santé
commenter cet article
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 15:38

 Vous pouvez-nous adresser vos témoignages sur ce site.

Dans un premier temps nous vous demandons de ne pas citer de noms ( médecins, établissements, …..) sauf pour des cas bien précis que nous évoquerons ensemble,

 ( exemple : un livre relatant ces faits, un procès ayant eu lieu,…)

Chaque témoignage est sous la responsabilité de son auteur et dans ce cadre vos informations personnelles seront communiqués uniquement à l’administrateur du site et ne seront pas connues des autres personnes sauf accord implicite de votre part.

Afin d’éviter tout abus, un document engageant l’auteur d’un témoignage sera à remplir afin de ne pas engager le collectif sur des vécus qui ne seraient que pures inventions.

Merci de respecter les personnes qui s'expriment sur ce site.


Pour écrire votre témoignage cliquez sur " Ecrire un commentaire ", ci-dessous en fin de chaque page ou article

Lorsque vous êtes dans la fenêtre pour écrire votre témoignage, remplissez les zones "Votre nom" et "Votre email"  ne rien indiquez dans la zone "Votre site"

Pour les personnes qui souhaitent témoigner sans que le témoignage n'apparaisse sur le site, vous pouvez nous adresser vos témoignages par courrier électronique à l'adresse suivante santeusagers@gmail.com

Les personnes qui souhaitent apporter un soutien du coeur, une pensée, peuvent laisser un message par courrier électronique, ou directement en cliquant sur "ajouter un commentaire"

Pour les personnes souhaitant uniquement consulter les témoignages, cliquez sur " commentaires ( ) ", ci-dessous.

Published by La voix des usagers de la santé
commenter cet article

Pr�Ntation

  • : La voix des usagers de la santé
  • : La voix des usagers de la santé
  • Contact

Association Jennyfer


http://www.association-jennyfer.fr

Des bénévoles aux services des Enfants atteints de cancer,  pour leur apporter du réconfort mais aussi pour défendre leurs droits.

Rien n’est plus beau qu’un sourire d’Enfant. Ensemble pour tous les Enfants vulnérables.

 

 

Pour Noelanie

http://www.violencescolaire.fr/ en mémoire de Noelanie petite victime d'un laxisme incompréhensible

Un combat pour Paul

A consulter le site: http://www.pourtoimoncoeur.fr
Le combat admirable de la maman de Paul

Le site du CNVP84

Le Collectif National des Victimes de la Psychiatrie: un combat de parents, de proches pour que leurs êtres chers soient humainement considèrés.

http://www.cnvp84.fr

Contact

Adresse messagerie: santeusagers@gmail.com